Formation Radiologie

DU Imagerie en coupes de l’appareil locomoteur

 DU Imagerie en coupes de l’appareil locomoteur



UFR : Faculté de médecine Paris Descartes

Directeur de l’enseignement : Professeur Jean-Luc DRAPE
Courriel : jean-luc.drape@cch.aphp.fr

Coordinateur d’enseignement : Docteurr Ramin BAZELI

Informations pédagogiques et autorisation d’inscription :
Hôpital Cochin Service de radiologie B
27, rue du Faubourg-Saint-Jacques- 75014 PARIS
Métro : Saint-Jacques, ligne 6, Port-Royal, ligne RER B plan d’accès
Secrétariat : Mme Isabelle FRABOULET
Tél : +33 (1) 58 41 24 81 Fax : +33 (1) 43 26 62 52
Courriel : enseignement.chevrot@cch.aphp.fr

Pour toute inscription en formation (initiale ou continue), vous devez obtenir une autorisation d’inscription écrite au préalable de la part du professeur responsable de l’enseignement.

Lieu d’inscription en formation initiale et en formation continue :
Faculté de médecine Paris Descartes - site Cochin-Port-Royal
24 rue du Faubourg-Saint-Jacques 75014 Paris
Métro : Port-Royal, RER B, Saint-Jacques, ligne 6 plan d’accès
Tél : + 33 (1) 44 41 22 16 / 22 17

Renseignements concernant la formation continue (devis, demande de prise en charge, etc…) :
Courriel : medecine.fc@scfc.parisdescartes.fr
Tél : +33 (1)42 86 22 30 / 22 62 Fax : +33 (1) 42 86 21 59

OBJECTIFS :
• Enseignement de l’imagerie en coupes de l’appareil locomoteur (ostéo-articulaire).
• Confrontation des différentes méthodes d’imagerie (IRM, radiographies, échographie, tomodensitométrie, PET-Scan).
• Stratégie d’utilisation, bonne pratique et économie de santé.
• Formation avancée sur l’imagerie en coupes 2D et 3D dans les pathologies de l’appareil locomoteur.

CONDITIONS D’INSCRIPTION : sont admis à s’inscrire :
• Radiologues

Droits d’enseignement : (auxquels s’ajoutent les droits d’inscription niveau Master en vigueur)
• en formation initiale : 700 €
• en formation continue : 1350 €

ORGANISATION : 90 heures réparties sur une année universitaire (décembre à juin)
• cours magistraux : 48 heures
• travaux pratiques : 24 heures
• travaux dirigés : 18 heures

Contrôle des connaissances : L’enseignement est sanctionné par un examen de fin d’études comprenant :
• 1 épreuve écrite d’une durée de 3 heures (6 questions) notée sur 20
• admission si note au moins égale à 10/20

1 session annuelle

TELECHARGER LE PROGRAMME

 


L'OMS a un nouvel ennemi : l'obésité infantile

Prendre le sujet de l'obésité infantile à bras-le-corps, voilà la décision de l'OMS, qui a créé pour ce faire la Commission pour la fin de l'obésité des enfants, composée de 15 membres. Leur mission : rédiger un rapport final qui sera présenté à l'Assemblée nationale de la santé de Genève.Des chiffres inquiétants. Reconnue depuis 1997 comme une maladie, l'obésité touche aujourd'hui 44 millions d'enfants dans le monde, contre 31 millions en 1990. Tous les continents sont concernés. L'Afrique a ainsi vu son nombre d'enfants obèses passer de 4 à 10 millions ces dix dernières années."L'obésité des enfants est l'un des problèmes majeurs de santé dans le monde", a indiqué vendredi à Genève Sir Peter David Gluckman, coprésident de la Commission. Les enfants obèses risquent, une fois adulte, de développer des maladies graves telles que le diabète et le cancer.Collecter les meilleures méthodes et pratiques. À l'heure actuelle, il n'y a aucun consensus à l'échelle mondiale sur les moyens de lutter contre l'obésité infantile. L'objectif de la commission sera donc de collecter auprès des experts sociaux, des médecins, des économistes, les meilleures méthodes et pratiques dans ce domaine, et d'en faire une synthèse."Syndrome de l'écran" et malnutrition. Pour le Dr Sania Nishtar, coprésidente de la Commission, la malnutrition et le "syndrome de l'écran", cette tendance des enfants à passer des heures devant les jeux vidéo ou un écran tactile, expliquent l'obésité infantile. Si la tendance actuelle se poursuit, ce sont "75 millions" d'enfants qui souffriront d'obésité en 2025.







DU Imagerie médico-légale

 DU Imagerie médico-légale



UFR : Faculté de médecine Paris Descartes

Responsables : Professeur Christian HERVE et Docteur Vincent HAZEBROUCQ

Informations pédagogiques et autorisation d’inscription :
Auprès du Directeur d’enseignement : Docteur Vincent HAZEBROUCQ
Direction de la politique médicale - APHP
3 avenue Victoria – 75184 PARIS cedex 04
Courriel : Vincent.hazebroucq@parisdescartes.fr ou www.hazebroucq.net

Pour toute inscription en formation (initiale ou continue), vous devez obtenir une autorisation d’inscription écrite au préalable de la part du professeur responsable de l’enseignement.

Lieu d’inscription en formation initiale et en formation continue :
Faculté de médecine Paris Descartes - site Cochin-Port-Royal
24 rue du Faubourg-Saint-Jacques 75014 Paris
Métro : Port-Royal, RER B, Saint-Jacques, ligne 6 plan d’accès
Tél : + 33 (1) 44 41 22 16 / 22 17

Renseignements concernant la formation continue (devis, demande de prise en charge, etc.…) :
Courriel : medecine.fc@scfc.parisdescartes.fr
Tél : +33 (1)42 86 22 30 / 22 62 Fax : +33 (1) 42 86 21 59

OBJECTIFS :
• Ce diplôme créé en 1990 et qui n’a pas d’équivalent en France, vise à resserrer les liens de coopération entre juristes, médecins légistes et radiologistes ainsi qu’à initier ces derniers à l’organisation générale de la justice, aux grands principes de mise en jeu de la responsabilité médicale, et à l’apport de l’imagerie médicale pour la réparation juridique du dommage corporel.
• Cette formation prépare en outre les radiologistes à la pratique des expertises médicales en radiologie.

CONDITIONS D’INSCRIPTION : :
• les docteurs en médecine titulaires du DES ou du CES de Radiologie option diagnostic, ou l’équivalence de ces diplômes ou ayant obtenu la compétence en Radiologie option radio-diagnostic par le Conseil National de l’Ordre des Médecins après avis des Commissions de qualification.
• les internes de spécialités médicales préparant le DES de radio-diagnostic ou le DESC de Médecine Légale
• les docteurs en médecine titulaires du CES de Médecine Légale, ou l’équivalence de ces diplômes ou ayant obtenu la compétence en Médecine Légale par le Conseil National de l’Ordre des Médecins après avis des Commissions de qualification.
• les docteurs en médecine ou en chirurgie dentaire titulaires d’un diplôme d’université de réparation juridique du dommage corporel.
• les docteurs en médecine inscrits sur la liste des experts médicaux d’une cour d’appel, d’un tribunal administratif de la cour de cassation ou du conseil d’Etat.
• les médecins étrangers titulaires d’un diplôme leur permettant l’exercice de la médecine dans le pays d’obtention ou d’origine, et spécialisés en radio-diagnostic ou en médecine légale ou dommage corporel ou inscrits sur une liste d’experts judiciaires.
• les juristes spécialisés en droit médical titulaires d’un diplôme de 3ème cycle ou d’une expérience professionnelle de droit médical les candidats titulaires d’un diplôme sanctionnant des études jugées de même niveau par le Directeur de l’enseignement.

L’autorisation d’inscription est prononcée par le Directeur de l’enseignement après examen du dossier.

Effectifs : 50

Droits d’enseignement : (auxquels s’ajoutent les droits d’inscription niveau Master en vigueur)

en formation initiale : 750 € en présentiel 1260 € en ligne en formation continue : 1455 € en présentiel 2 520 € en ligne

ORGANISATION : Volume horaire : 100 heures d’enseignement théorique et 10 heures de travaux pratiques

Contrôle des connaissances : L’enseignement est sanctionné par un examen de fin d’études comportant une épreuve écrite et une épreuve orale. Une seule session annuelle.

PROGRAMME :

Le Diplôme d’Université d’Imagerie Médico-Légale comporte un enseignement théorique :

INTRODUCTION : Notions de base 12 heures Organisation de la justice en France et Notion de procédures Organsisation de la justice en Europe Buts et définitions de la Médecine légale Expertise, définitions, principes et techniques. LA RESPONSABILITE EN IMAGERIE MEDICALE : 12 heures IMAGERIE DIAGNOSTIQUE : Rayons X, Scanner, Angiographie numérisée, Ultra-sons et IRM, Produits de contraste. IMAGERIE INTERVENTIONNELLE Neurologique, Cardio-vasculaire et générale. MATERIELS, INSTRUMENTS ET HOMOLOGATION. IMAGERIE EN EXPERTISE MEDICO-LEGALE ET JURIDIQUE : I8 heures Evaluation du dommage corporel ( Ostéo-articulaire, neurologie et démences, pédiatrie et médecine interne ) Thanatologie ( Identification causes de la mort, catastrophes de masse, naturelles et technologiques) Police scientifique et imagerie ( oeuvres d’art ....) ECONOMIE ET ETHIQUE EN IMAGERIE : 8 heures Secret et circulation de l’information Criminalité informatique et imagerie numérique Ethique de la Recherche en Imagerie Principaux facteurs économiques de l’Imagerie Médicale

Coeur artificiel Carmat : feu vert à la reprise des essais

La société Carmat a annoncé mercredi avoir été autorisée à reprendre l'essai de son coeur artificiel bioprothétique. Au lendemain du décès le 2 mars du premier patient, Claude Dany, âgé de 76 ans, 75 jours après l'implantation à l'hôpital européen Georges Pompidou à Paris, le 18 décembre 2013, la société Carmat avait annoncé maintenir son programme d'essais comprenant quatre patients "au pronostic vital engagé à brève échéance".Avis favorable à la reprise. Le recrutement des patients avait été alors suspendu par la société "pour permettre l'analyse des données issues de la première implantation", indique cette dernière dans un communiqué. Le comité de protection des personnes, le comité de sécurité ainsi que les autorités réglementaires ont émis un avis favorable à la reprise du recrutement des trois patients suivants de l'essai de faisabilité, ajoute-t-elle.>> LIRE AUSSI - Un c?ur artificiel "Made in France" Remplacer le coeur. La société avait souligné en mars que le critère de succès retenu pour ces premiers essais était la "survie à 30 jours" des patients et qu'"avec 74 jours de survie", la première implantation était "probante". Des mesures complémentaires ont été mises en place pour poursuivre l'essai "dans les meilleures conditions de sécurité", selon Marcello Conviti, le directeur général de Carmat.Le coeur artificiel Carmat n'est pas destiné à faire patienter un malade en attente de greffe cardiaque mais à remplacer définitivement le coeur défaillant, selon ses concepteurs.







DU Imagerie ostéo-articulaire percutanée

 DU Imagerie ostéo-articulaire percutanée



UFR : Faculté de médecine Paris Descartes

Responsable : Professeur Alain CHEVROT

Informations pédagogiques et autorisation d’inscription :
Hôpital Cochin - Service de Radiologie "B" - Pavillon Ollier - 1er sous-sol
27, rue du Faubourg Saint Jacques - 75679 PARIS Cedex 14
Métro : Port-Royal, ligne RER B plan d’accès
Secrétariat : Mme Isabelle FRABOULET
Tél. : + 33 (1) 58 41 24 81- Fax : + 33 (1) 43 26 65 52
Courriel : enseignement.chevrot@cch.aphp.fr
Ouvert : du lundi au vendredi (8h30 à 15h30)

Pour toute inscription en formation (initiale ou continue), vous devez obtenir une autorisation d’inscription écrite au préalable de la part du professeur responsable de l’enseignement

Lieu d’inscription en formation initiale et en formation continue :
Faculté de médecine Paris Descartes - site Cochin-Port-Royal
24 rue du Faubourg-Saint-Jacques 75014 Paris
Métro : Port-Royal, RER B, Saint-Jacques, ligne 6 plan d’accès
Tél : + 33 (1) 44 41 22 16 / 22 17

Renseignements concernant la formation continue (devis, demande de prise en charge, etc…) :
Courriel : medecine.fc@scfc.parisdescartes.fr
Tél : +33 (1)42 86 22 30 / 22 62 Fax : +33 (1) 42 86 21 59

OBJECTIFS :
La place de ce diplôme concerne les spécialistes en radiologie ostéo-articulaire interventionnelle afin d’obtenir une meilleure indication et une meilleure technique d’application pour le patient,d’améliorer la stratégie de l’acte par rapport d’une part à l’imagerie moderne et d’autre part aux traitements médicaux et chirurgicaux.

CONDITIONS D’INSCRIPTION :
• les titulaires d’un diplôme français de spécialiste en radiodiagnostic (C.E.S., D.E.S.)
• les étrangers titulaires d’un diplôme français de radiologie (C.E.S, D.E.S.) ou titulaires d’un diplôme étranger de radiodiagnostic.

L’autorisation d’inscription est prononcée par le Directeur de l’enseignement après examen du dossier.

Effectifs : 20

Droits d’enseignement : (auxquels s’ajoutent les droits d’inscription niveau Master en vigueur)
• en formation initiale : 735 €
• en formation continue : 1270 €

ORGANISATION : Volume horaire : 118 heures d’enseignement réparties sur une année universitaire.
• Cours théoriques : 93 heures
• Travaux pratiques : 25 heures de stage pratique

Contrôle des connaissances : L’enseignement est sanctionné par un examen de fin d’études consistant en une épreuve écrite, après contrôle de l’assiduité et la validation du stage. Une seule session annuelle (en juin).

PROGRAMME :

Le Diplôme d’Université IMAGERIE OSTEO-ARTICULAIRE PERCUTANEE comporte un enseignement théorique et des stages pratiques.

Arthrographie de hanche : 5 heures Arthrographie de prothèse totale de hanche : 2 heures Arthrographie de genou : 8 heures Arthrographie de cheville : 2 heures Arthrographie d’épaule : 8 heures Arthrographie du coude : 2 heures Arthrographie du poignet : 4 heures Arthrographie des doigts et orteils : 2 heures Injection des articulations intersomatiques vertébrales (discographie) : Discographie lombaire : 6 heures Discographie cervicale : 3 heures Arthrographie des articulations lombaires postérieures : 4 heures Arthrographie des articulations cervicales postérieures : 2 heures Arthrographie des articulations Atloîdo-axoîdiennes : 2 heures Arthrographie de sacro-iliaques : 2 heures Biopsie osseuse rachidienne : 6 heures Biopsie osseuse périphérique : 3 heures Ablation percutanée des lésions osseuses bénignes : 3 heures Radio-fréquence en ostéo-articulaire : 1 heure Vertébroplastie : 4 heures Traitement des calcifications des parties molles : 4 heures Vidéo démonstration : 15 heures Evaluation : 2 heures Stage : 25 heures
Lieu de stage : Service de Radiologie "B" - Hôpital Cochin - Pavillon Ollier - 1er sous-sol

L'épidémie de poux, c'est en ce moment !

IDÉE REÇUE - C'est durant les grandes vacances que les poux prolifèrent le plus. Et les zones touristiques sont les plus touchées.







DU IRM appliquée, corps entier

 DU IRM appliquée, corps entier



UFR : Faculté de médecine Paris Descartes

Responsable : Professeur A. CHEVROT

Coordinateurs : Pr DRAPE (Cochin) , Pr VIGNAUX (Cochin), Pr MEDER (Ste-Anne), Pr ADAMSBAUM (St Vincent-de-Paul) et Dr NEUENSCHWANDER (Institut Curie)

Informations pédagogiques et autorisation d’inscription :
Hôpital Cochin - Service de Radiologie "B " - Pavillon Ollier - 1er sous-sol
27 rue du Faubourg Saint Jacques - 75679 Paris Cedex 14
Métro : Port-Royal, ligne RER B plan d’accès
Secrétariat : Madame Isabelle FRABOULET
Tél. : + 33 (1).58 41 24 81 - Fax : + 33 (1) 43 26 65 52
Courriel : enseignement.chevrot@cch.aphp.fr
Ouvert : du lundi ou vendredi (8h30 à 15h30)

Pour toute inscription en formation (initiale ou continue), vous devez obtenir une autorisation d’inscription écrite au préalable de la part du professeur responsable de l’enseignement.

Lieu d’inscription en formation initiale et en formation continue :
Faculté de médecine Paris Descartes - site Cochin-Port-Royal
24 rue du Faubourg-Saint-Jacques 75014 Paris
Métro : Port-Royal, RER B, Saint-Jacques, ligne 6 plan d’accès
Tél : + 33 (1) 44 41 22 16 / 22 17

Renseignements concernant la formation continue (devis, demande de prise en charge, etc…) :
Courriel : medecine.fc@scfc.parisdescartes.fr
Tél : +33 (1)42 86 22 30 / 22 62 Fax : +33 (1) 42 86 21 59

OBJECTIFS : Faire mieux connaître les indications de l’examen IRM, sa technique et sa meilleure utilisation, au profit du malade et de la Santé publique.

CONDITIONS D’INSCRIPTION :
• les titulaires d’un diplôme français de spécialiste en radiodiagnostic ( C.E.S., D.E.S.)
• les étrangers titulaires d’un diplôme français de radiologie (C.E.S., D.E.S.) ou titulaires d’un diplôme étranger de radiodiagnostic.

L’autorisation d’inscription est prononcée par le Directeur de l’enseignement après examen du dossier.

Effectifs : 100

Droits d’enseignement : (auxquels s’ajoutent les droits d’inscription niveau Master en vigueur)
• en formation initiale : 600 €
• en formation continue : 1230 €

ORGANISATION : Volume horaire : 122 heures réparties sur une année universitaire.
• Cours théoriques : 97 heures dont 15 heures de vidéo-démonstration
• Travaux pratiques : stage de 25 heures

Contrôle des connaissances : L’enseignement est sanctionné par un examen de fin d’études consistant en une épreuve écrite, après contrôle de la validation du stage et de l’ assiduité. Une seule session annuelle. (en juin)

PROGRAMME :

Le Diplôme d’Université IRM appliquée, corps entier comporte un enseignement théorique et des stages pratiques :

• I.R.M. Ostéo-Articulaire : 15 heures
• I.R.M. Uro-Génitale : 2 heures
• I.R.M. Vasculaire et thoraco-Abdominale : 15 heures
• I.R.M. Hypophysaire : 2 heures
• I.R.M. Pédiatrique : 15 heures
• I.R.M. et Neuroradiologie : 15 heures
• I.R.M. en Cancérologie : 15 heures
• Vidéo démonstration : 15 heures
• Evaluation : 1 heure 40 minutes
• Stages : 25 heures
Lieu de stage : UNITE D’I.R.M. de l’Hôpital Cochin ( Pavillon Achard - 1er sous-sol) , UNITE D’I.R.M. de l’Hôpital Sainte-Anne et UNITE D’IRM de l’Institut Curie.


Un gène dans le c?ur pour remplacer le pacemaker ?

"C'est une nouvelle ère pour la thérapie génique" selon Eduardo Marban, directeur de l'Institut cardiaque du Cedars-Sinaï. Des chercheurs de cet institut ont réussi à introduire un gène dans une partie du c?ur pour améliorer son battement. L'étude rapportée dans la Science Translation Medicine a été faite sur des porcs mais suscite l'espoir chez les personnes atteintes de maladies cardiaques. Cette thérapie génique leur permettra-t-elle bientôt de se passer de pacemaker ?Une zone cardiaque de la taille d'un grain de poivre. La méthode est issue de la thérapie génique. Elle consiste à utiliser les acides nucléides, c'est-à-dire l'ADN, pour soigner ou prévenir des maladies. Dans ces tests portant sur des porcs souffrant de maladies cardiaques, le gène TBX18 a été introduit dans une partie de la chambre pompante du c?ur, de la taille d'un grain de poivre. TBX18 fait battre le c?ur. Ce gène a la capacité de transformer des cellules normales en cellules capables de diriger le rythme cardiaque.Plus précisément, à la base, les cellules de cette zone se contentaient de diffuser les pulsations. Après introduction du gène TBX18, elles deviennent capables de générer des pulsations. Elles effectuent ainsi le même travail qu'un pacemaker. Le gène guérisseur qui s'introduit par cathéter est avantageux par rapport au pacemaker, qui nécessite une opération chirurgicale et a une durée de vie de 5 à 10 ans.Des porcs en pleine forme. Les tests menés pendant deux semaines sont concluants. Les porcs souffrant d'arythmie cardiaque, se sont mieux portés dès le lendemain de l'introduction du gène. Leurs pulsations étaient bien plus rapides que celles de leurs compagnons malades non traités. Les chercheurs ont souligné que c'est la première fois que des cellules cardiaques sont re-programmées chez un animal pour soigner une maladie. © MAXPPP Des gènes guérisseurs. La thérapie génique a été conceptualisée dans les années 1950. Le gène introduit dans le corps peut avoir plusieurs fonctions : remplacer le gène défectueux à l'origine de la maladie, réguler ou limiter l'expression d'un gène défectueux, aider une protéine à plus s'exprimer afin d'augmenter un effet thérapeutique. Dans la majorité des essais, le gène guérisseur est introduit dans les cellules du patient à l'aide d'un vecteur viral. Le virus est d'abord "sécurisé" pour ne pas être nocif pour l'humain. Puis, les chercheurs y introduisent le gène guérisseur. Si les virus sont utilisés, c'est qu'ils sont capables de transférer leur propre matériel génétique dans les cellules humaines.Déjà quelques succès. Depuis 1999, la thérapie génique a permis en France de soigner des enfants souffrants de maladies immunitaires. Ce sont les fameux "bébés-bulles" de l'hôpital Necker. Il existe aussi deux médicaments de thérapie génique. Depuis 2004, le gencidine est donné en Chine à des patients atteint de cancer de la peau, sans effets indésirables jusqu'à aujourd'hui. En Europe, le glybera est prescrit depuis 2002 dans le traitement d'une maladie rare du métabolisme. Les chercheurs de l'Institut cardiaque du Cedars-Sinaï vont désormais poursuivre leurs tests sur les porcs afin de voir combien de temps les effets positifs se font sentir et pour surveiller de possibles effets secondaires. VIDEO - La thérapie géniqueMaladie de Parkinson : l'espoir de la thérapie génique







Enseignement supérieur de neuroradiologie
Domaine : Diplômes Inter Universitaires en Santé Diplôme : DIU Mention : DIU Santé Parcours : Enseignement supérieur de neuroradiologie

:: Présentation :

Modalité de formation :
Formation initiale normale : 569 € Formation diplomante
Nature de la Formation :
Diplôme d'établissement homologué
Durée de la formation :
4 semestres

:: Public concerné et pré-requis :

FERME EN 2011 / 2012

Une pré-inscription est ouverte aux spécialistes qualifiés en radiologie et aux étudiants ayant validé 4 semestres dans la spécialité "Radiodiagnostic et Imagerie Médicale" dont au moins un semestre dans un service de Neuroradiologie. Ils doivent pouvoir justifier d'un accord de stage de deux ans, à temps plein, dans un des services validants, permettant de valider les stages pratiques obligatoires durant le cycle d'enseignement.
L'autorisation d'inscription est prononcée par la commission d'inscription, après examen du dossier. A titre exceptionnel, la commission d'inscription peut autoriser l'inscription d'un étudiant ne répondant pas à l'ensemble des conditions ci-dessus.
L'inscription se fait chaque année en septembre. Le nombre d'étudiants autorisés à s'inscrire ne peut dépasser 30 par année universitaire.
Les étudiants prennent leur inscription dans l'une des universités co-participantes. 

:: Modalités d'inscription :

Responsable d'enseignement :
Professeur Jean-Claude FROMENT
Service de radiologie
Hôpital Neurologique Pierre Werteimer
59, boulevard Pinel
BP LYON-MONTCHAT
69677 BRON cedex

UNIVERSITE CLAUDE BERNARD - LYON 1
Service des Spécialités Médicales
8, avenue Rockefeller
69373 LYON cedex 08
Téléphone : 04.78.77.70.00 poste 845 39 

Pas de tarifs en formation continue


 

:: Modalités d'évaluation :

  Chaque année d'enseignement est sanctionnée par 2 sessions d'examen (la deuxième session étant une session de rattrapage des étudiants ayant échoué à la première session, ou n'ayant pu s'y présenter).
Chaque session d'examen comprend une épreuve écrite et une épreuve orale sur dossiers.
L'autorisation de se présenter à l'examen est soumise à la validation des stages pratiques effectués dans les services agréés.
En seconde année, l'autorisation de se présenter à l'examen comporte, en outre, la remise, avant la session de juin, d'un mémoire original
La réussite à l'examen et l'obtention du diplôme nécessitent d'obtenir une note supérieure ou égale à la moyenne générale (notes d'écrit, d'oral et de mémoire en seconde année). Une note < 6/20 à l'une des épreuves est éliminatoire.
En cas d'échec au diplôme, le candidat est autorisé à se réinscrire, au plus à un cycle complet d'enseignement, les validations de stages restant acquises.

Coeur artificiel Carmat : vers une reprise des essais

La société Carmat a annoncé mercredi avoir été autorisée à reprendre l'essai de son coeur artificiel bioprothétique. Au lendemain du décès le 2 mars du premier patient, Claude Dany, âgé de 76 ans, 75 jours après l'implantation à l'hôpital européen Georges Pompidou à Paris, le 18 décembre 2013, la société Carmat avait annoncé maintenir son programme d'essais comprenant quatre patients "au pronostic vital engagé à brève échéance".Avis favorable à la reprise. Le recrutement des patients avait été alors suspendu par la société "pour permettre l'analyse des données issues de la première implantation", indique cette dernière dans un communiqué. Le comité de protection des personnes, le comité de sécurité ainsi que les autorités réglementaires ont émis un avis favorable à la reprise du recrutement des trois patients suivants de l'essai de faisabilité, ajoute-t-elle.>> LIRE AUSSI - Un c?ur artificiel "Made in France" Remplacer le coeur. La société avait souligné en mars que le critère de succès retenu pour ces premiers essais était la "survie à 30 jours" des patients et qu'"avec 74 jours de survie", la première implantation était "probante". Des mesures complémentaires ont été mises en place pour poursuivre l'essai "dans les meilleures conditions de sécurité", selon Marcello Conviti, le directeur général de Carmat.Le coeur artificiel Carmat n'est pas destiné à faire patienter un malade en attente de greffe cardiaque mais à remplacer définitivement le coeur défaillant, selon ses concepteurs.







Congres Diabete

Formation Medecine Nucleaire

Congres Medecine Sport

Formation Cardiologie

Formation Podologie